Les 5 piliers pour atteindre vos objectifs

Si vous lisez cet article, c’est que vous aspirez à mettre du changement dans votre vie.
Peut-être souhaitez-vous améliorer la qualité de la relation dans votre couple, avec vos enfants et que les résultats ne sont pas à la hauteur de vos attentes.
Ou avez-vous simplement besoin de gagner en confiance pour mener à bien un projet personnel : examen, compétition sportive… mais que vous n’êtes pas satisfait par vos résultats.

L’atteinte de nos objectifs est au cœur de notre condition d’être humain. Nous aspirons tous à évoluer et pour cela nous nous fixons un cap à suivre.
Mes études en STAPS associée à ma formation de Moniteur-chef EPMS (Entrainement  Physique Militaire et Sportif) m’ont sensibilisé à cette notion. Définir un point à atteindre pour soi ou les autres, mettre en œuvre des moyens pour y parvenir est un geste professionnel qui m’accompagne au quotidien.

Si l’étape de détermination de l’objectif semble souvent acquise, son atteinte ne va pas de soi.  La PNL a apporté des réponses à mes questions : elle m’a permis d’intégrer une composante nouvelle dans cette volonté d’atteindre mes objectifs. J’ai découvert que nous pouvons mettre à contribution nos émotions dans ce processus complexe.

En quoi nos émotions peuvent-elles nous permettre d’atteindre nos objectifs ? C’est ce à quoi je vais tenter de répondre dans cet article. Je vais tenter de vous partager ce que la PNL m’a apporté dans ce domaine si particulier.

Dans cet article, je vous propose de découvrir un protocole en 5 étapes qui vous permettra d’atteindre vos objectifs. Une fois de plus, il ne s’agit pas de vous proposer une recette magique à tous vos problèmes. Il s’agit plutôt d’une approche visant à prendre en compte vos émotions pour atteindre les objectifs qui font sens pour vous.

Tout d’abord, nous ferons un point sur le fonctionnement de notre cerveau. Nous verrons que l’association « cerveau droit » / « cerveau gauche » donne une dimension émotionnelle à l’objectif. Laquelle nous permet de dépasser nos limitations habituelles, de transformer nos aspirations en actions concrètes au quotidien.
Ensuite, je vous présenterai les 5 étapes qui donneront plus de consistance à votre volonté d’atteindre vos objectifs.

Le fil conducteur de cet article sera le suivant : C’est en donnant un sens profond à vos objectifs que  la dimension émotionnelle contribue à construire la réalité à laquelle vous aspirez.

Entrainer son cerveau

« Le cerveau n’est pas fait pour donner des résultats. Il suit des directions. Si vous savez comment fonctionne votre cerveau, vous pouvez alors définir vos propres directions. Sinon quelqu’un d’autre le fera. »
– Richard Bandler –

Cette citation de Richard Bandler figure sur la première page de mon blog car elle résume parfaitement mon intérêt pour la PNL. La possibilité de comprendre le fonctionnement de notre cerveau et la possibilité de décider de l’orientation que l’on souhaite donner à sa vie.

Pendant de nombreuses années, j’ai pris plaisir à me fixer des objectifs sur le plan sportif. L’entrainement  physique a ceci d’intéressant, il permet de mettre en pratique les principes de la physiologie, de l’anatomie au profit de la performance… Et je trouve cela totalement passionnant.

Quelle fut ma surprise lors de mon affectation à l’école Polytechnique. Je découvre des élèves qui exploitent merveilleusement bien leur cerveau. Je me souviens des propos d’un collègue à ce sujet: « Ils utilisent 95 % de leur cerveau alors que nous n’en utilisons que 10% ».
L’idée que l’on puisse entrainer son cerveau créé instantanément un déclic chez moi. Avant même de commencer mes recherches sur le sujet, je ressens un plaisir immense à l’idée de découvrir les techniques qui permettent d’optimiser le fonctionnement de notre cerveau. Comprenez bien, l’entrainer pour suivre des buts qui font sens pour soi.

le cerveau

Cerveau droit / Cerveau Gauche  Quésaco ?

S’ouvrir aux outils de la PNL, c’est découvrir progressivement le mode de fonctionnement de notre cerveau.
Ma première découverte en la matière fut la distinction cerveau droit, cerveau gauche.

Je vous propose d’aborder cela plus en détail :

Le cerveau gauche :

C’est notre cerveau analytique.  Celui que nous utilisons tous. Il est cartésien et spécifique. A une question, il associe une réponse. Pour lui, il n’existe souvent qu’une façon de faire les choses. Il comporte des avantages et des inconvénients.

Les inconvénients :

Le cerveau gauche est celui que nous mobilisons beaucoup dans l’institution scolaire. Par exemple, l’élève atteint ou n’atteint pas la compétence attendue par l’enseignant.
De la même façon, le cerveau gauche est renforcé par l’ensemble de nos « conditionnements » sociaux. Très jeunes nos parents définissent ce que l’on peut faire et ce que l’on ne doit pas faire. Ce qui constitue un frein à la créativité.

Les avantages :

De nature spécifique, il nous permet de rester concentré et de ne pas nous disperser. Ensuite, il facilite les tâches d’organisation et de planification en direction de l’objectif que nous nous fixons.
C’est cette partie du cerveau qui facilite l’intégration sociale car il est le plus utilisé.

Le cerveau droit :

C’est le siège de notre imagination et de notre pensée créatrice. Mais c’est surtout le siège de nos émotions.
Son mode de fonctionnement est différent du cerveau gauche.

Principal inconvénient :

Les personnes qui ont une prédominance du cerveau droit souffre parfois de difficulté à s’intégrer socialement.

Principal avantage :

La puissance qu’il dégage est supérieure au cerveau gauche.
Selon les individus, il est possible de parler de prédominance cerveau droit ou cerveau gauche au regard des caractéristiques que nous venons d’observer.
Ce que nous propose les outils de la PNL, c’est d’associer ces deux dimensions de notre cerveau pour donner de la puissance à nos objectifs.

cerveau gauche cerveau droite

Voyons maintenant les 5 piliers qui constituent la base de tout objectif.

Pilier n°1 : Avoir une vision claire du résultat

Il s’agit de se faire une représentation sensorielle du résultat que vous souhaitez atteindre.
Pour illustrez, je vais prendre un exemple personnel. En 2019, dans l’exercice de mon métier d’enseignant, j’ai un rendez-vous de carrière avec mon inspectrice. Ce rendez-vous est l’occasion d’avoir un retour sur  ma « pratique de classe » mais également de faire un point sur la suite de ma carrière.

A cette occasion, j’ai éprouvé cette technique en 5 étapes.
Pour commencer, je me suis construis une représentation visuelle, auditive et kinesthésique du résultat de cet entretien.
Visuellement, je me vois en classe avec les élèves, en train de passer les consignes. Puis je les vois en activité. Certains aidant les autres. Dans le même temps je vois l’inspectrice prendre des notes. J’observe son regard bienveillant et un léger sourire sur son visage marquant son enthousiasme.
Sur le plan auditif, j’entends les enfants me poser des questions. J’entends qu’ils prennent plaisir « c’est trop bien cette activité maître ». J’entends l’inspectrice me féliciter pour mon travail et mon engagement.
Enfin sur le plan kinesthésique, je me sens bien .J’éprouve tout à la fois de la fierté et du plaisir à transmettre des connaissances aux élèves.

L’apport de la PNL :

En PNL, nous apprenons que nos pensées influent sur nos émotions. Lesquelles influent sur nos comportements.
Le fait de visualiser une visite pédagogique réussie provoque des  émotions positives chez moi: le plaisir, la fierté… Cette représentation sensorielle associée à ces émotions est ensuite enregistrée au niveau de mon système nerveux. Cela devient une référence qui donnera une orientation à mes comportements futurs.
C’est en ce sens que nous pouvons dire que la dimension émotionnelle donne plus d’impact à nos objectifs. Le résultat positif vécu par anticipation fixe un cap à suivre.

images mentales

Pilier n°2 : Lister les bénéfices personnels

Il s’agit de lister l’ensemble des bénéfices personnels induits par l’atteinte de l’objectif.
Cette étape vise à donner un sens profond à l’objectif. L’idée est de considérer en quoi l’atteinte de cet objectif nourrit vos importants.

Si l’on reprend l’exemple de mon rendez-vous de carrière : en quoi est-il important pour moi qu’il se déroule dans les meilleures conditions ?
Parce que j’accorde de la valeur à la transmission, au partage, à la justice sociale, à l’égalité entre les hommes.

L’apport de la PNL :

Notre système de valeurs, c’est à dire la liste de nos importants est une véritable boussole intérieure. Quand on nourrit quotidiennement son système de valeurs, on se sent bien car c’est ce qui donne sens à notre vie.
Le fait de questionner les conséquences de l’atteinte d’un objectif lui donne plus d’impact. Cela nous engage, car nous sommes aspirés par le sens profond qu’il revêt pour nous.  Cette étape est particulièrement importante car elle nous « tracte » dans la direction de notre objectif.

Pilier n°3 : Créer des alliances

Il s’agit du lien avec notre environnement humain. Il s’agit de l’impact de l’atteinte de l’objectif sur nos proches, nos collaborateurs.
Cette dimension est rarement prise en compte. Et pourtant être capable de ressentir les conséquences du résultat sur les gens que l’on aime donne une puissance considérable à notre engagement en direction de l’objectif.

Dans mon exemple, je me suis mis à la place de mon inspectrice. J’ai imaginé quel pouvait être son ressenti face à un enseignant impliqué, bienveillant, soucieux de différencier son enseignement pour prendre en compte la diversité des élèves.

Les apports de la PNL :

Le point abordé dans cette étape concerne « l’écologie du changement » inhérent à l’atteinte d’un nouvel objectif. En PNL cette notion désigne l’ensemble des avantages et/ou  des inconvénients induit par le changement. Il s’agit plus particulièrement des avantages et/ou des inconvénients perçus par notre environnement.
Dans l’exemple ci-dessus, il s’agit de mettre l’accent sur les bénéfices d’un rendez-vous pédagogique réussi pour la personne qui m’inspecte.  Le fait de ressentir les effets positifs sur les autres apporte un surcroît de motivation. Cela incite à conduire des actions massives en direction de l’objectif.

puzzle

Pilier n°4 : Ajuster vos comportements

Après avoir pris en compte la dimension émotionnelle cette étape nécessite une légère prise de recul. Il s’agit de retrouver une disponibilité propice à l’identification des  comportements, des attitudes qui permettent de faire la différence.

Dans l’exemple qui est le nôtre, être connecté à l’émotion de plaisir est important pour moi. De cette émotion résultent différents comportements qui vont me permettre de faire une différence: réserver un bon accueil aux élèves en classe, leur présenter l’inspectrice, passer les consignes en m’assurant que tous aient bien compris les attentes …

Les apports de la PNL :

Au cours des 3 premières étapes, nous nous sommes attachés à construire une représentation sensorielle associée à une émotion positive particulière.
Cette étape diffère des précédentes. Elle correspond à une planification et à un agencement  des comportements à mettre en œuvre pour atteindre l’objectif. Cette étape sollicite presque exclusivement le cerveau gauche. Ce qui justifie l’association cerveau gauche / cerveau droit évoquée en introduction.
Cette étape renvoie à une suite de micro- comportements. Lesquels mis les uns à la suite des autres permettent d’atteindre l’objectif fixé.

Pilier n°5 : Boostez votre niveau d’énergie

Il s’agit ici de trouver le ressenti le plus adapté à l’atteinte de l’objectif.
La démarche est assez particulière. Elle vise à considérer l’objectif atteint et à  en ressentir tous les bénéfices émotionnels.

Protocole utilisé :

Qu’est ce que je ressens une fois l’objectif atteint ?

  • Identifier et nommer l’émotion
  • Localiser l’émotion : ventre…
  • Colorer l’émotion
  • Diffuser l’émotion (dans toutes les parties du corps, dans la salle de classe…)

L’apport de la PNL :

L’idée de considérer l’objectif atteint et d’en ressentir pleinement les effets vise à intégrer l’ensemble de cette technique. De manière plus précise, il s’agit de donner une validation physiologique à l’objectif. En d’autres termes, de l’intégrer dans notre système nerveux, comme cela se passe lorsque nous vivons des expériences réelles.
Cela renvoie à une affirmation très courante en neurosciences : « le cerveau ne fait pas de différence entre ce qui est réel et imaginaire. » Nous avons un exemple concret de cette mécanique neurologique qui nous permet d’enregistrer nos expériences dans notre système nerveux.

pensées - émotions

Nous arrivons au terme de cet article sur l’objectif.  J’ai tenté de vous partager les 5 étapes qui  vont donner plus de consistance à votre volonté d’atteindre vos objectifs.

Tout d’abord, nous avons fait un point sur le fonctionnement de notre cerveau. Nous avons observé que l’association « cerveau droit » / « cerveau gauche » donne une dimension émotionnelle à l’objectif. Laquelle permet de dépasser nos limitations habituelles, de transformer nos aspirations en actions concrètes au quotidien.
Ensuite, nous avons observé dans le détail les 5 étapes qui sont à même de donner plus de consistance à votre volonté d’atteindre vos objectifs.
A présent, je vous propose d’éprouver cette technique qui a fait ses preuves pour moi. Et notamment pour la création de ce Blog. N’hésitez-pas à me faire par de vos questions si vous souhaitez en savoir plus sur cette thématique qui de mon point de vue est au cœur du processus de changement !

montagne objectif

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *